Je vis dans la forêt amazonienne. Ou du moins dans un appartement nettement plus vert depuis quelques mois.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, ceci est un véritable exploit compte tenu de mes performances en matière de plantes : j'ai beau avoir été élevée par un jardinier et une fée du logis à la main verte, visiblement rien de m'a été transmis de ce côté là. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, j'ai bien fait quelques tentatives au cours de la dernière décennie, tentatives qui se sont malheureusement avérées quasiment -pour ne pas dire toutes- infructueuses. C'est comme ça, je n'y peux rien, j'ai beau les apprécier, les aimer même, les arroser (en tout cas quand j'y pense), les tailler (euh, là je ne suis plus trop sûre...) je demeure ce que l'on appelle plus communément une tueuse de plantes.

Alors me direz vous, comment se fait-il que je me retrouve subitement à vivre dans un environnement envahi par la flore ?

La réponse réside dans un seul mot : Tchang. Enfin plutôt deux, Mr Tchang. C'est vrai que vous ne connaissez a priori pas tellement Mr Tchang (pour rappel, mon cher époux) ce qui fait que vous ne pouvez absolument pas savoir qu'il n'est pas du tout mais alors PAS DU TOUT obsédé par l'air que ses enfants respirent, qu'il ne râle pas dix fois par jour après : la pollution/les automobilistes/les grandes villes polluées/les géants industriels pas eco-friendly/l'état de la couche d'ozone ; qu'il n'est pas du tout préoccupé non plus par l'érosion des sols, qu'il ne se passionne pas pour l'agro-foresterie et qu'il ne rêve pas de vivre à la campagne en faisant pousser du maïs tout en élevant des moutons, bref comme Mr Tchang n'est pas tout ça, il ne m'a pas du tout obligée à acheter des plantes dépolluantes pour purifier notre intérieur. (Au passage, un grand merci au collègue de boulot qui lui a offert pour Noël le "Plantes dépolluantes" de Marabout et à celui qui lui a fourni "Les moissons du futur", ça m'aide beaucoup, vraiment merci.)

Nous avons donc eu la joie d'accueillir parmi nous :

- un yucca

(ou Yucca elephantipes, efficace contre l'ammoniac, le benzène et le monoxyde de carbone)

DSCN5655

- un dragonnier de Madagascar

(ou Dracaena marginata, efficace contre le xylène, le benzène, le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluène et le trichloréthylène)

DSCN5659

- un Caoutchouc

ou Ficus Elastica (pas beau donc pas pris en photo -je sais c'est pas juste- mais apparemment increvable, tout juste ce qu'il me faut, héhé). Efficace contre le formaldéhyde.

- une Orchidée Dendrobium (efficace contre le monoxyde de carbone)

DSCN5321

- deux Kalanchoé ( ou Kalanchoé blossfeldiana, efficace contre les ondes électromagnétiques)

DSCN5318

DSCN5332

- et un Crassula arborescens (efficace contre les ondes électromagnétiques, les micro-ondes et l'ammoniac)

DSCN5653

Pour compléter la panoplie il nous en manque encore une ou deux du type fougère ou philodendron grimpant...

Bon, on plaisante n'empêche que je me suis quand même bien prise au jeu moi aussi ; je suis presque devenue la meilleure amie des plantes. Comme quoi, tout le monde peut changer. (D'ailleurs, il y a dix ans notre émission de glandage préféré du samedi matin, c'était "La Maison France 5" et les trucs de cuisine. Aujourd'hui, c'est toujours les émissions de bouffe mais aussi "Silence, ça pousse !" Je n'aurais jamais pensé à l'époque me passionner pour les plantes et les jardins. C'est peut être à ça que l'on voit que l'on vieillit... Je me demande quelle sera la prochaine étape.)

Bref, vous l'aurez compris, il fait bon vivre et surtout respirer chez Petite Poésie où désormais, nous voyons la vie en vert.