Des petits bijoux...

 

A l'occasion de ma sortie à la Grande ville (oui, je suis une presque-rurale aujourd'hui), j'en ai profité pour faire un saut à la Droguerie et j'en ai rapporté de quoi :

° tricoter

100_2597

avec ce magnifique mélange Alpaga-je-ne-sais-pas-quelle-couleur et Plumette Chocolat glacé...

Héhé, je sais déjà comment ça va finir tout ça...

° bijouter

 

100_2605

Oui, sauf qu'à l'origine, des boucles d'oreille étaient prévues pour aller avec... mais douée comme je suis j'ai réussi à... comment dire ? Casser les fermoirs desdites boucles ? Pas de pendants donc, en revanche la bague et le sautoir tout léger me comblent...

...sauf que j'ai aussi "égaré" les accessoires de ma bague et par deux fois encore, excusez du peu. Première fois rattrapable puisque les bidules qui pendouillent se sont retrouvés au fond de mon sac Picard et que j'ai pu par conséquent les récupérer lors de mon rangement de courses... Ni une ni deux je renfile tout cela sur la bague et décide d'attendre une sortie moins "périlleuse" que des courses au supermarché pour sortir mes bijoux du coffre.

Mais voilà-t-y pas que l'occasion se présente -oh joie!- à peine quelques jours plus tard pour... aller au Flunch. En plus de ça, la couleur du bouton se marie à merveille avec l'imprimé de mon tee-shirt Converse, non vraiment, l'occasion est parfaite. Mais la bague en a décidé autrement, finalement elle préfère rester à la maison, la hautaine, et elle se fait la malle avant même que je monte dans ma voiture... Il n'y a que quelques survivants, la petite fleur bleue a pris la clé des champs... 

De cette histoire il me faut tirer une leçon, peut-être même trois finalement :

- d'abord, toujours surveiller ces éléments qui ont une existence qui leur est propre et arriver à comprendre que, non décidément, on ne peut pas tout contrôler.

- ensuite, il arrive bien un moment où nos bébés déploient leurs ailes et prennent leur envol pour quitter le nid, n'est-ce pas ? Ce jour là était dimanche dernier pour la jolie fleur.

- enfin, la prochaine fois, je trancherai en faveur de la bague "collée" et non de la bague "accrochée" (encore que j'ai quand même réussi à expédier un bouton de bague collé au fond des toilettes un jour... mais c'est une vieille histoire).

Mais pour terminer, je tiens à préciser que non, foi de moi, jamais je ne laisserai un bijou plus petit que moi gagner.